La Sucrerie

La  sucrerie - Fontaine-le-Dun
Cliquez sur la photo pour l'agrandir

La sucrerie

La sucrerie de Fontaine le dun est une usine du groupe CRISTAL-UNION, 2ème groupe sucrier français et 5ème groupe sucrier européen. La sucrerie de Fontaine le dun transforme en sucre les betteraves produites par 1350 planteurs de Seine Maritime sur une surface emblavée d’environ 10 000 hectares.
La période de récolte, appelée campagne sucrière qui commence à la mi-septembre, dure environ 100 jours.
La sucrerie traite quotidiennement 9500 tonnes de betteraves dont elle extrait 1500 tonnes de sucre blanc.
Elle emploie 130 permanents + 70 saisonniers en campagne.
La production annuelle est de l’ordre de 140 000 à 150 000 tonnes de sucre cristallisé n°2 norme CEE.
Ce sucre de haute qualité destiné à un usage essentiellement industriel est conditionné en vrac, en sacs de 50kg et 25kg et en big-bags d’1 tonne.
Le vrac représente 75% des expéditions.
Les clients sont les chocolatiers, les laiteries, les biscuiteries, le secteur des boissons, etc…

Historique de la sucrerie

La sucrerie de Fontaine le dun a été créée en 1900 par M. Jules Lemoine, fondateur de la Société Anonyme Sucrière de Fontaine le dun.
Elle effectue sa première campagne en 1901, traitant au total 20 000 tonnes de betteraves. La capacité initiale de 500 tonnes de betteraves /jour est portée à 1000 tonnes/jour après la première guerre mondiale, pour atteindre ensuite 2000 tonnes/jour juste avant la seconde guerre mondiale.
Au cours de celle-ci, en 1944, l’entrepôt à sucre a été incendié en mai par un bombardement, et le reste de l’usine totalement détruit le 29 août lors du repli de l’armée d’occupation. Elle a été reconstruite en 1945.
Une distillerie fonctionnant en annexe de la sucrerie a été exploitée de 1932 à 1954.
En 1956, la capacité de traitement est de 2400 tonnes de betteraves/jour.
Les années 60 ont été marquées par une restructuration des sucreries du département de la Seine Maritime : la Société Anonyme Sucrière de Fontaine le dun fusionne en 1960 avec la Société Sucrière d’Auffay, puis en 1965 avec la Sucrerie Agricole de Bolbec-Nointot. L’ensemble devient la Société Anonyme des sucreries de Fontaine le dun, bolbec, Auffay ( SAFBA ).
Conséquence logique de cette restructuration, l’usine d’Auffay est fermée en 1966 et celle de Bolbec en 1976, tandis que la capacité de Fontaine le dun est portée à 4000 tonnes de betteraves/jour en 1970 pour atteindre 7200 tonnes/jour en 1986.
L’actionnariat reste indépendant jusqu’en 1988, date à laquelle la SAFBA devient filiale à plus de 90% des groupes sucriers français GENERALE SUCRIERE et SUCRE-UNION.
Un programme important de modernisation est alors entrepris pour porter sa capacité à plus de 9000 tonnes/jour.
Pendant ce temps, la restructuration de l’industrie sucrière française se poursuit et la SAFBA devient en 1993 filiale à 95% de la Société Vermandoise Industries ( SVI ) en même temps que la Sucrerie de Toury.
L’année 1999 est marquée par la fermeture de l’usine SVI de Beauchamps (80 ) dont une partie de la production est réorientée vers l’usine de Fontaine le dun. 35 salariés de Beauchamps rejoignent le site de Fontaine le dun.
En 2002, la SAFBA fusionne avec la Sucrerie Agricole de Colleville dont l’unité de production est arrêtée fin 2002, à l’exception des 2 silos de stockage de sucre. Il ne reste plus alors qu’une seule sucrerie en Seine Maritime : Fontaine le dun.
En 2008, la SAFBA disparaît et la sucrerie de Fontaine le dun devient un établissement de la Société Vermandoise Industries SVI.
Début 2012, le groupe sucrier coopératif français CRISTAL UNION (propriétaire de la marque DADDYSUC) prend le contrôle de la SVI. L'ensemble ainsi constitué devient ainsi le 2eme groupe sucrier français et le 5eme groupe sucrier européen.
 


 

Réalisation ediPOP